Vaccination par larves irradiées dans le modèle filarien litomosoides sigmodontis - BALB/C : mécanismes de protection

par Laetitia Le Goff

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Odile Bain.

Le président du jury était Claude Auriault.

Le jury était composé de Geneviève Milon, Gilles Petit, David Taylor.

Les rapporteurs étaient Luc Nicolas-Morgantini, Isabelle Oswald.


  • Résumé

    La vaccination par larves irradiées est utilisée pour étudier les mécanismes qui contrôlent l'infection filarienne. On dispose d'un modèle expérimental, la filaire litomosoides sigmodontis, unique espèce capable de se développer complètement chez la souris de laboratoire. Ce modèle permet de préciser par des études quantitatives les faits parasitologiques, à chaque stade de l'infection, puis d'effectuer une analyse de la réponse immunitaire, avec le dosage des anticorps spécifiques et cytokines : IFNg et il-2, d'une part ; il-4, il-5 et il-6 d'autre part. Le protocole de vaccination consiste en 3 inoculations, a une semaine d'intervalle, de 25 larves infectantes irradiées, puis l'épreuve de 25 larves normales administrée 15 jours plus tard. Divers faits sont successivement montres : - la protection induite par cette vaccination se manifeste sur le rendement parasitaire en moins de deux jours. - elle se manifeste comme une réaction locale à un corps étranger, à laquelle les larves inoculées n'échappent qu'en pénétrant dans le système lymphatique. - elle est d'autant plus forte que la survie des larves irradiées est meilleure - la source immunogène induit alors une réponse immunitaire spécifique. Les analyses précoces effectuées montrent que c'est la situation immunitaire particulière, établie avant l'inoculation de l'épreuve, qui explique la réduction parasitaire accrue et rapide chez les souris vaccinées. L'interleukine 5 est fortement secrétée et entraine une hypereosinophilie sanguine. Sous l'effet de l'épreuve, les éosinophiles, présents en forte densité dans le tissu sous-cutané, degranulent, libérant leurs toxines en moins de deux heures. Ces faits existent seulement chez les souris vaccinées. Le rôle filaricide du complexe il-5 - éosinophiles est confirmé par l'utilisation des souris surexprimant l'interleukine 5 : avec ces souris, en primo-infection, le rendement parasitaire est diminué de 65%

  • Titre traduit

    Vaccination with irradiated larvae in the filaria litomosoides sigmodontis - BALB/C system. Mechanisms of protection.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (114 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 126-130

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1997 -- 14

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997MNHN0014
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.