Thèse soutenue

Dégradation des lubrifiants à la surface des tôles d'acier bas carbone au cours de laminage à froid et du recuit : aspect phénoménologique et mécanismes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Hollinger
Direction : Jean-François Muller
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie Physique
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Metz

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'utilisation croissante des tôles d'acier bas carbone implique une maîtrise de l'état de surface et plus particulièrement du contrôle de la pollution carbonée résiduelle induite par la dégradation des huiles de laminage. L'objectif de ce travail est d'étudier la dégradation séquencée des différents constituants des lubrifiants pendant les étapes du laminage à froid et du recuit des tôles d'acier. Le premier chapitre propose un rappel des paramètres essentiels des procédés industriels de laminage et de recuit et de la composition des lubrifiants ainsi d'une revue bibliographique des techniques analytiques susceptibles d'être utilisées. Dans le chapitre II sont décrites les méthodes de simulation des procédés industriels par des pilotes de laboratoire ainsi que les techniques permettant de comparer les empreintes des différents composés avant et après laminage. En particulier, des méthodes de pyrolyse méthylée couplée à la chromatographie gazeuse et à la spectrométrie de masse ont été mises au point. Le 3e chapitre est axé sur la caractérisation des constituants des huiles et leur évolution pendant le laminage. Après laminage, les empreintes des lubrifiants sont quasi identiques exceptés des changements minoritaires liés à l'oxydation des acides insaturés dans le lubrifiant et à la persistance de carboxylates résiduels (savons de fer). Le chapitre IV fait état de la dégradation des lubrifiants pendant le recuit base et dégage différents processus de dégradation en insistant plus particulièrement sur les esters qui sont la source majoritaire de la poluution à la surface des toôles recuites. Enfin, le chapitre V discute des mécanismes mis en jeu dans la formation de ces composés résiduels aux différentes températures et notamment de la stabilité thermique des savons de fer. Le rôle privilégié des esters de haute masse dans la formation de pollution carbonnée est démontré et des perspectives d'amélioration de la formulation des lubrifiants sont proposées