Thèse soutenue

Criblage de souches d'actinomycètes productrices d'antifongiques nonpolyéniques : production, extraction, purification et caractérisation des composés antimicrobiens biosynthétisés

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aung Myint
Direction : Gérard LefebvrePierre Germain
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biotechnologies et industries alimentaires
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Vandoeuvre-les-Nancy, INPL
Jury : Rapporteurs / Rapporteuses : Marie-Thérèse Maurice

Résumé

FR

L’objectif de ce travail est la recherche de nouveaux antifongiques nonpolyéniques produits par des actinomycètes, en vue d'applications dans les domaines agricoles, agro-alimentaires et médicaux. Un criblage de souches d'actinomycètes isolés du sol, produisant des activités inhibant la croissance de levures et de moisissures a été effectué. Les souches productrices d'antifongiques polyéniques ont été écartées. Deux souches, A217 et A221, ont été retenues, et identifiées. Elles appartiennent au genre Streptomyces. Des milieux de culture liquides ont été mis au point pour permettre une production satisfaisante des activités antilevuriennes et antifongiques. Ils n'ont pas été autrement optimisés. Des méthodes d'extraction par solvants, de séparation et de purification des composés actifs par chromatographie sur gel de silice, chromatographie sur colonne d'acide silicique et chromatographie liquide à haute performance ont été mises au point. Les spectres d'activités antimicrobiennes des composés obtenus ont été établis : activités contre des bactéries Gram (-) et Gram (+), contre des levures, contre des moisissures. Les composés purifiés obtenus ont été caractérisés par leurs propriétés de solubilité dans différents solvants, leurs spectres d'absorption dans l'ultraviolet et le visible, et par diverses réactions chromogéniques. Les études spectroscopiques en infrarouge, ainsi que l'analyse par spectrométrie de masse et de RMN (1H et 13C), de deux des composés obtenus, A217-B et A221-A, ont été réalisées. Ces spectres, ainsi que la composition élémentaire de ces composés ont permis de déterminer leurs structures. Le composé A217-B appartient à la classe des antibiotiques ionophores et au groupe des macrotétrolides. Le composé A221-A s'est révélé être l'acide phénylacétique.