Thèse soutenue

Etude des gelatinases dans des modeles de carcinome pulmonaire et d'insuffisance respiratoire aigue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gilles Ferry
Direction : Monique Adolphe
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences médicales
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris, EPHE

Résumé

FR

La surexpression des metalloproteases, et plus particulierement des gelatinases, est decrite dans un grand nombre de pathologies ou la degradation de la matrice extracellulaire est un element determinant comme dans la progression tumorale et dans la pathologie d'insuffisance respiratoire aigue (ards). Cependant, la presence ou la surexpression de ces gelatinases ne prouve pas qu'elles participent effectivement a ces pathologies. De plus, les techniques conventionnelles utilisees ne permettent pas de montrer les gelatinases activees non inhibees in situ. Dans le modele tumoral murin de carcinome pulmonaire de lewis, comme dans le modele d'ards induit chez le hamster choisi, une surexpression de la gelatinase mmp-9 a ete detectee au cours de l'evolution des pathologies et une activite de degradation du collagene de type iv qui depend des mmps a ete mise en evidence ex vivo. Ceci suggere l'implication de la mmp-9 dans les deux modeles. En parallele, nous avons tente d'isoler un inhibiteur specifique des gelatinases a partir de librairies peptidiques combinatoires par une methode de deconvolution. Cette approche n'a pour l'instant pas abouti a un compose suffisamment puissant et specifique. Enfin, nous avons essaye de montrer la presence de gelatinases actives et non inhibees in situ dans le modele de carcinome pulmonaire de lewis. Nous avons pu ainsi montrer, d'une part, un pouvoir de degradation dependant des mmps accru au niveau des zones tumorales par rapport aux tissus sains et, d'autre part, des zones reactionnelles fibroblastiques possedant un pouvoir de degradation encore superieur a celui du tissu tumoral. Au cours de ce travail, nous avons donc montre que la mmp-9 est surexprimee dans les deux modeles etudies et, du moins dans le modele tumoral, nous avons localise sur coupes histologiques des formes actives et non inhibees de mmps vraisemblablement apparentees a la mmp-9.