Thèse soutenue

Modélisation des feux de biomasse en savane africaine et évaluation des émissions dans l'atmosphère de constituants en trace

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Micheline Moula
Direction : Jules Fontan
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique et chimie de l'environnement
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Toulouse 3

Résumé

FR

A l'echelle globale, les feux de biomasse en regions intertropicales, constituent une source importante pour de nombreux composes qui ont une action directe sur le rayonnement comme le co#2, ch#4, n#2o, les particules d'aerosol et qui ont une influence sur la chimie de l'atmosphere. Pour comprendre experimentalement ou par modelisation la chimie de l'atmosphere, il est necessaire de connaitre les emissions a des echelles de temps de l'ordre de l'heure de facon a connaitre la variation journaliere des sources. Il n'existe pas de donnees dans la litterature sur les emissions a cette echelle de temps pour les feux de biomasse. Nous proposons un schema conceptuel de l'estimation de l'evolution temporelle journaliere de la biomasse brulee. Dans cette approche, d'une part le modele de propagation de feu behave (rothermel, 1972) est utilise pour estimer la vitesse de propagation et la probabilite d'allumage du feu, et d'autre part, la teledetection satellitaire (noaa/avhrr) permet de determiner la densite de feux, pendant la periode d'intense activite (entre 14h et 16h). Pour cela, nous avons valide le modele par des campagnes de mesures (sol et aeroportee) en republique centrafricaine et compare les resultats de probabilite d'existence de feux au comptage sur des series d'observations satellitaires. A partir des series temporelles d'images (4) acquises pour une meme journee, nous avons etabli une relation entre le nombre de feux instantanes detecte dans l'apres midi et la probabilite d'ignition du feu donnee par le modele. Cette relation permet d'obtenir l'evolution temporelle du nombre de feux. Ceci permet par la suite de calculer l'evolution temporelle de la biomasse brulee et d'en deduire la variation temporelle du flux des differents composes emis par les feux. L'originalite du travail reside bien sur dans l'evaluation des courbes d'emissions journalieres des constituants