Thèse soutenue

Mecanismes de defense des plantes vis-a-vis des agents pathogenes : etude de la reaction d'hypersensibilite a l'aide d'un modele d'interaction plante-eliciteur

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : FABIENNE BAILLIEUL
Direction : Bernard Fritig
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Université Louis Pasteur (Strasbourg) (1971-2008)

Résumé

FR

La reaction d'hypersensibilite (rh) est un mecanisme complexe de defense induit par une plante suite a l'infection par des agents pathogenes de nature variee. La rh implique la mort de cellules vegetales, l'expression de toute une batterie de reponses de defense, dont l'induction d'une resistance systemique acquise, regulees par des signaux endogenes. L'interconnection entre ces differents evenements est encore mal connue ainsi que leur base moleculaire. Une glycoproteine et deux holoproteines de la famille des elicitines ont ete isolees du champignon phytophthora megasperma h20 et caracterisees: elles sont serologiquement reliees, presentent des homologies de sequence, et sont produites par plusieurs especes du champignon. Ces proteines induisent une rh chez le tabac. Les mecanismes moleculaires de la rh induite par la glycoproteine ont ete particulierement etudies. Une analyse fine a revele une expression spatio-temporelle differentielle de genes de defense. Trois classes de genes ont ete definies: les genes dont l'expression a lieu rapidement dans les cellules percevant l'eliciteur mais avant leur mort ; les genes s'exprimant plus tardivement dans les cellules situees au-dela des precedentes apres leur mort ; les genes du metabolisme oxydatif. La production d'acide salicylique est induite, qui pourrait etre un signal important dans la regulation de la deuxieme classe de genes. L'expression du processus de mort n'est pas necessaire a l'induction de tous les genes de defense, mais semble indispensable a la production des signaux mobiles regulant l'expression des defenses a courte et longue distances. Ni la glycoproteine, ni l'acide salicylique ne sont le signal migrant a courte distance. Par contre, des formes activees de l'oxygene reguleraient negativement un tel signal. Le clonage du gene de la glycoproteine a ete entrepris dans le but de tester une nouvelle strategie de protection des plantes contre un large spectre de microbes et consistant a faire exprimer par une plante un tel eliciteur de maniere controlee