Thèse soutenue

Mise en évidence anatomique et électrolysiologique des connexions trigémino-rubrales chez le rat

FR
Auteur / Autrice : Jean-Noël Godefroy
Direction : Patrick Chauvel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Odontologie
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Rennes 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Une étude anatomique a été conduite pour mettre en évidence des voies réciproques rubro-trigéminales et trigémino-rubrales. Le transport axonal d'or colloïdal-WGA injecté dans le noyau rouge et le transport axonal antérograde de biocytine depuis le noyau sensitif principal du trijumeau ont permis d'établir une voie trigémino-rubrale. Le transport axonal antérograde de biocytine depuis le noyau rouge confirme une voie trigémino-rubrale. Le transport axonal rétrograde de peroxydase ou de Dextran-fer depuis le thalamus ou le colliculus confirme l'existence de relations trigémino-thalamiques et trigémino-tectales. Cette technique de double marquage met en évidence des branchements axonaux entre ces différentes structures. Le transport axonal de peroxydase ou de Dextran-fer depuis le cervelet confirme l'existence de relations trigémino-cérébelleuses. L'injection simultanée dans le thalamus n'a pas permis de mettre en évidence des branchements axonaux entre ces structures. Les relations trigémino-rubrales ont été confirmées par des enregistrements cellulaires dans le noyau sensitif principal du V controlatéral, le sous-noyau oral controlatéral, la formation réticulée controlatérale et dans le noyau moteur ipsilatéral et la formation réticulée ipsilatérale. Notre étude confirme l'hypothèse selon laquelle la formation de la zone réticulée parvocellulaire est une zone d'intégration des informations sensitives trigéminales et des fonctions motrices. Elle y adjoint le sous-noyau oral et démontre un contrôle du noyau rouge comparable à celui existant au niveau spinal.