Thèse soutenue

Etude de la distribution regionale en recepteurs beta-adrenergiques et m2-muscariniques dans le coeur de rat adulte et senescent. Effets de la senescence sur l'expression de ces recepteurs dans la region du nud sinusal

FR
Auteur / Autrice : SANDRINE HARDOUIN
Direction : Jean Marie Moalic
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR

Ce travail etait d'etudier l'expression des recepteurs b-adrenergiques (b-ar) et muscariniques (m2-r) dans le myocarde de rat senescent, et de definir la composition moleculaire en b-ar et m2-r dans la region du nud sinusal de coeur de rat adulte et au cours du vieillissement. La densite ventriculaire en b-ar est reduite mais la concentration en m2-r dans le ventricule est inchangee avec l'age. Le niveau d'accumulation en arnm b-ar diminue et celui des m2-r augmente dans les memes tissus, suggerant une regulation en partie pre-traductionnelle de ces recepteurs avec l'age. Chez le rat age les concentrations en arnm b1-ar et b2-ar varient de maniere opposee quelle que soit la chambre myocardique consideree. Ces donnees suggerent une regulation antithetique hormonale des b1 et b2-ar. Les concentrations en arnm m2-r, au contraire, ne changent pas de facon homogene sur l'ensemble du myocarde avec l'age, suggerant une regulation chambre-specifique de l'expression de cette sequence. La distribution du niveau d'expression en arnm m2-r suit un axe atrioventriculaire, celle des arnm b-ar est relativement homogene sur l'ensemble du myocarde. Ces donnees sont superposables au diagramme de repartition en proteines recepteurs et en terminaisons nerveuses du systeme nerveux autonome chez le rat adulte. Chez l'animal de 3 mois, la concentration en arnm m2-r et les rapports des concentrations en arnm b1-ar/b2-ar ou m2-r/b-ar sont plus eleves dans la region du nud sinusal que dans le reste de l'oreillette droite. Avec l'age, une reduction de la concentration en arnm m2-r et du rapport (m2-r/b-ar) survient, specifiquement dans la region du nud sinusal. Des donnees preliminaires montrent, chez le rat senescent, une tendance a la baisse de la variabilite du rythme sinusal. La reduction du rapport en arnm m2-r/b-ar revele une alteration moleculaire qui pourrait etre un determinant de la baisse de la variabilite de la frequence cardiaque observee au cours du vieillissement