Thèse soutenue

L'oeuvre grammaticale de ferdinand brunot a travers les archives de l'institut

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : ANNE COSTE CORMIER
Direction : Jean-Claude Chevalier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Paris 7

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Le sujet de la these implique une recherche qui se situe a la jonction de deux domaines qu'il a fallu definir : celui de "l'oeuvre grammaticale" de f. Brunot, (1860-1938), et celui des documents deposes a l'institut de france qui constituent depuis 1985 le fonds brunot. L'"oeuvre grammaticale", designe a la fois les objets crees en ce domaine par f. Brunot - rendus publics par leur publication - et les operations d'ordre cognitif ou strategique, qui l'ont conduit a construire ces objets : le precis de grammaire historique en 1887 - elabore par un jeune normalien erudit qui ose traiter la langue francaise hors de ses origines latines -, la methode de langue francaise en collaboration avec m. Bony leguee a l'enseignement primaire en 1909, la realisation magistrale de la pensee et la langue publiee en 1922; la sanction de l'academie francaise par les observations clot cette production, en 1932. Entre ces travaux d'autres occurences ponctuent, dans les archives, la demarche de f. Brunot liee a sa conception de la langue francaise et a son desir de la voir prise en consideration dans des structures d'apprentissage modernes : sa participation aux projets de reforme de l'agregation de grammaire et de l'orthographe, sa creation des archives de la parole, son enseignement a l'alliance francaise qui lui permet de fonder l'ecole pour les professeurs de francais a l'etranger, ses voyages associes a l'implantation de la langue francaise hors de ses frontieres. Chacun de ces evenements reunit au fonds brunot des ensembles de documents qui les definissent, par leur origine socio-professionnelle, politique, geographique etc. , permettant de preciser, puis de suivre la progression de la pensee "grammaticale" de f. Brunot dans son champ universitaire contemporain. Le dernier chapitre consacre au souvenir de f. Brunot, montre une institution universitaire qui faconne a sa convenance la memoire officielle de son ressortissant.