La revolution cubaine dans le roman latino-americain (1959-1995)

par Raúl Caplán

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation comparées

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue en 1996

à Paris 3 .


  • Résumé

    La revolution cubaine apparait dans les romans latino-americains soit comme un fait ponctuel, soit comme un long processus. Au-dela de ce clivage, ces romans sont avant tout des oeuvres de vulgarisation qui reduisent la revolution a un nombre limite de jalons et a quelques changements paradigmatiques : le passage vers le communisme, les nationalisations, la reforme agraire, la question raciale, l'exil. La re volution devient une explication totalisatrice, fournissant la these qui structure le discours ideologique des oeuvres et instaure une bipolarite plus ou moins marquee. Concus a partir de la rencontre entre l'ecrivain et la revolution, ces romans sont proches de l'autobiographie, du temoignage ou de la chronique, brouillant les frontieres entre ces genres. La reflexion a propos du role de l'intellectuel est au centre de ces oeuvres, mais elle reste superficielle. Ceci est du au fait que la revolution a ete rapidement codifiee avec une grande precision, de sorte que sa presence dans un roman a instaure un programme narratif auquel les ecrivains se sont en general plies. La reduction des romans a la fonction d'armes de combat leur a paradoxalement ote leur force et leur portee, le roman soi-disant "revolutionnaire" se contentant le plus souvent de revenir a des normes caduques.

  • Titre traduit

    The cuban revolution in latin-american novels (1959-1995)


  • Résumé

    The cuban revolution is perceived in latin-american novels either as a punctual fact, producing radical changes in a restricted period, or as a process towards perfection or degradation. Apart from this distinction, these novels mainly remain popularizing works ; they reduce the revolution to a limited number of historical ranging-poles and to seve ral paradigmatic changes : the transition to communism, the nationalizations, the land reforme, the racial issue, the exile. The revolution becomes a worldwide explanation, providing the thesis which structures the ideological discourse and establishes a more or less marked bipola rity. These novels are closed to autobiographies, testimonies or chronicles, mixing up all these various genres. The thinker is at the centre of the work, but the reflection on his own role usually remains su perficial. This is due to the fact that the revolution was rapidly codified with extreme precision ; thus, this revolution established a narrative programme which novelists adopted with few changes. Reducing these novels to mere weapons has paradoxically undermined their power and impact, in such a way that, most of the time, the alleged "revolutionary novel" contented itself with coming back to obsolete norms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (707 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 1996 89

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1996PA030165
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.