Thèse soutenue

Penser l'alternance pour se former en alternance

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Maubant
Direction : Philippe Meirieu
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Lyon 2

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Nous nous sommes donnés pour premier objectif, dans cette recherche, de tenter de comprendre les mécanismes de l'apprentissage. Nous avons souhaité interroger les itinéraires et les conditions de l'acte d'apprendre, mais aussi questionner les pratiques de formation des enseignants et des formateurs. Nous avons voulu esquisser in fine les bases d'un "mieux apprendre et d'un mieux former. " Le travail de formation avec des publics en difficulté nous a conduit à poser la problèmatique de l'acte d'apprendre et celle de l'acte de former dans le contexte specifique des formations par alternance, fil rouge de la voie technologique et professionnelle. Il est important de rappeler combien cette voie éducative singulière, et plus particulièrement l'alternance en formation ont, depuis plusieurs années, été présentées comme voie alternative à la voie généraliste. Au delà de ces incitations à former et à se former en alternance, incitations parfois incantatoires, il nous a semblé pertinent de réfléchir aux plus values que peut apporter l'alternance en formation au regard précisément de l'acte d'apprendre et de l'acte de former. Dans cette recherche, nous sommes partis progressivement d'une première interrogation : comment apprend-on dans les formations en alternance ?, pour aller vers la question suivante : à quelles conditions les formations par alternance favorisent-elles les apprentissages ? Nous faisons l'hypothèse que ces formations ne permettent pas, a priori d'offrir au public qu'elles accueillent un contexte favorable aux apprentissages, voire aux réapprentissages. Nous souhaitons dans cette recherche proposer le cadre conceptuel d'un acte d'apprendre en alternance.