Thèse soutenue

Propriétés physico-chimiques et décantabilité des boues activées en relation avec le transfert d'oxygène et la biofloculation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ignasius Dwi Atmana Sutapa
Direction : Christian Prost
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie des procédés
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Vandoeuvre-les-Nancy, INPL
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire des sciences du génie chimique (Nancy)
Jury : Président / Présidente : François Colin
Rapporteurs / Rapporteuses : Michel Baudu, Jean-Claude Block

Résumé

FR

L’aération et la séparation des boues activées constituent les deux étapes clé pour le bon fonctionnement d'une station d'épuration. L’objectif de ce travail est double: caractériser les paramètres susceptibles d'influencer le processus de transfert d'oxygène dans le milieu de boues activées, et étudier l'aptitude à décanter de celles-ci en relation avec la biofloculation mise en jeu. L’étude du transfert d'oxygène montre que le facteur alpha dépend du degré d'épuration de la pollution introduite: ce facteur augmente lorsque la DCO et donc le OUR dans le milieu de culture diminuent. Mais le facteur prépondérant est la concentration en biomasse dans le bassin d'aération: plus cette concentration augmente, plus la viscosité du milieu est importante et plus le facteur alpha diminue. L’étude des flocs de boues activées montre qu'ils présentent une structure très complexe dans laquelle les micro-organismes sont piégés par une matrice de polymères exocellulaires. Ceux-ci, dont les exopolysaccharides, jouent un rôle important dans l'agglomération des micro-organismes. Les expériences montrent que les flocs biologiques placés dans des conditions de famine aérobie, défloculent en relargant des exopolymères dans le milieu interstitiel. Ces conditions de famine permettent, en outre, de supprimer les germes filamenteux, responsables d'une mauvaise décantation