Thèse soutenue

Commande d'une machine synchrone à aimants sans capteur mécanique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cyrille Bruguier
Direction : Jean-Pierre RognonGérard Champenois
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie électrique
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Grenoble INPG
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'électrotechnique (Grenoble ; 1980-2006)
Jury : Président / Présidente : Jean-Paul Hautier
Examinateurs / Examinatrices : Bernard Multon

Résumé

FR

Les machines synchrones à aimants permanents sont de plus en plus utilisées dans les applications de petites et moyennes puissances. Dans les techniques de commande les plus répandues de ces machines, la position rotorique doit être connue. Les capteurs utilisés sont coûteux et posent des problèmes de fiabilité, de maintenance ou d'encombrement. Notre travail a porté sur la définition, l'étude (analytique et en simulation) et la mise en oeuvre expérimentale d'estimatives numériques de vitesse et position. Ces estimations sont basés sur les mesures de courants de phase et des grandeurs de commandes projetées dans un repère tournant estimé. Les composantes du vecteur courant sont reconstituées à partir des équations électriques de la machine et comparées aux courants mesurés. Les erreurs obtenues sont fonction de l'erreur de position et de vitesse entre le repère estimé et le repère tournant lié au rotor. Ces erreurs sont asservies à zéro grâce à des correcteurs dont les sorties sont la vitesse et la position estimée. Sauf à très basse vitesse, les résultats obtenus sont très satisfaisants et comparables à ceux obtenus avec un capteur mécanique. Une première structure spécifique aux basses vitesses est proposée ainsi qu'une méthode permettant de connaître la position à l'arrêt