Thèse soutenue

De l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle aux activations des populations de neurones chez l'homme : étude du cortex sensori-moteur dans l'exploration tactile

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Luc Anton
Direction : Yves Burnod
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences cognitives
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'imagerie par resonance magnetique fonctionnelle (irmf) constitue une des techniques les plus performantes pour l'investigation des fonctions cerebrales chez l'homme (aspect non invasif, bonnes resolutions spatiale et temporelle, et analyse individuelle en relation avec l'anatomie), mais presente d'importantes sources de variabilite. Nous avons defini une methodologie originale de traitement du signal fonctionnel, qui permet d'extraire une information pertinente et robuste sur les fonctions cerebrales etudiees. Nous avons pris en compte le bruit qui entache les images, la derive temporelle, ainsi que l'influence des vaisseaux de grande taille. Nous avons developpe et applique une methode statistique originale (l'analyse conditionnelle) et des techniques de seuillage qui permettent de reveler des zones compactes impliquees dans l'execution d'une tache comportementale. L'extension spatiale de ces zones compactes permet de quantifier les activations revelees au niveau de differentes regions d'interet, definies a partir de l'anatomie corticale de chaque sujet. Nous avons mis au point une methode de comparaison intertache qui permet d'eliminer la variabilite inter-individuelle par regression lineaire. Nous avon tache qui permet d'eliminer la variabilite inter-individuelle par regression lineaire. Nous avons pu ainsi quantifier le degre de recouvrement entre les zones d'activations impliquees dans deux taches presentant des composantes fonctionnelles communes, et etablir les liens avec les operations effectuees par les populations de neurones corticaux. En particulier, nous avons etudie quatre taches de la main, presentant des composantes sensorielles et ou motrices en commun : mouvements des doigts, exploration haptique d'objets, stimulation tactile, stimulation proprioceptive. Nous avons montre que ces taches generent des activations dans les regions sensori-motrices primaires et associatives. L'analyse quantitative de la region du sillon central controlateral a revele des zones de recouvrement entre les activations induites par les differentes taches, et a permis de caracteriser precisement la distribution spatiale de ces activations.