Thèse soutenue

Du paradigme essai-erreur au paradigme du choix dirigé : application à la mécanique : acteur unique, acteurs multiples

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Irene Degirmenciyan
Direction : André Clément
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Automatique
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Châtenay-Malabry, Ecole centrale de Paris

Résumé

FR

Bien que le concepteur d'aujourd'hui soit assisté d'outils lui permettant de dessiner, de simuler, de calculer, de modéliser, d'analyser, aucune aide n'est réellement apportée au niveau du processus général de conception. L'enrichissement de nos systèmes de CAO dépend maintenant de l'apport de techniques d'aide au raisonnement. L'objet de cette thèse est de montrer les limites du processus de conception classique et de proposer un nouveau paradigme, le paradigme du choix dirigé. Une première partie est consacrée au processus général de conception. L'analyse et la modélisation de ce processus montrent qu'il s'appuie sur une approche très itérative, en essai-erreur, ou le concepteur fait des hypothèses puis les vérifie. Un état de l'art des différentes approches et systèmes d'aide à la conception permet d'en souligner les manques. La nouvelle approche proposée repose sur l'exploitation et la vérification à priori des contraintes de conception, ce qui permet de diriger, de guider le concepteur dans ses choix de conception en vue de réduire le nombre d'itérations nécessaires à l'obtention d'une solution. De plus, la réalisation d'un ensemble technologique est bien souvent un travail morcelé. Il est constitué de sous-ensembles distincts mais néanmoins interdépendants, et leur élaboration nécessite la collaboration entre plusieurs spécialistes. La deuxième partie consiste à étendre le paradigme du choix dirigé à la conception multi-experts. Nous montrons l'adéquation des techniques de l'intelligence artificielle distribuée à modéliser le processus de conception multi-experts ainsi que la négociation entre concepteurs et la gestion des conflits