Thèse soutenue

Les Gaulois dans l'armée romaine

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Frédéric Gayet
Direction : Paul-Albert Février
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres
Date : Soutenance en 1996
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'etude du recrutement militaire romain en gaule presente l'un des aspects des liens etroits forges entre rome et les gaules en cinq siecles d'histoire commune, en l'occurrence la contribution des gaulois a la defense de son empire. La premiere mention connue de gaulois enroles au service de rome se situe vers la fin des annees 70 avant notre ere, mais l'epigraphie montre que c'est avec l'empire que le recrutement prit une reelle ampleur. Un peu plus de la moitie des 600 personnages individuellement recences des derniers temps de la republique a la chute de l'empire d'occident ont ete enroles du regne d'auguste a celui de trajan. Les effectifs recrutes baissent ensuite et deviennent marginaux au bas-empire. La grande majorite de ces hommes etait incorporee dans les armees du rhin et du danube aux deux premiers siecles de notre ere; le troisieme siecle se caracterise par un fort accroissement des affectations en territoire gauloi on note le role preponderant de la narbonnaise qui fournit pres de la moitie des recrues gauloises, celui de la lyonnaise (pres du quart), et dans une moindre mesure celui de la belgique et des provinces alpines; l'aquitaine n'est que faiblement representee. On constate une large preponderance du statut de citoyen romain chez les recrues. Le caractere romanise de ces hommes est largement confirme par l'onomastique et par l'etude de leur religiosite. Si la plupart acheverent leur service comme simples soldats, 96 l'acheverent comme sous-officiers, 54 comme officiers subalternes et 5 comme officiers superieurs. Les deux tiers des veterans rentrerent dans leur cite d'origine a la fin de leur service. On ne possede que peu de renseignements sur leurs activites civiles. Les 600 personnages individuellement recenses ne representent qu'une infime proportion de ce que du etre reellement le recrutement en gaule puisque les noms de 129 unites, toutes levees en gaule, sont connus par ailleurs. L'apport considerable des gaules a l'armee romaine, tant quantitatif que technique, par la contribution des gaulois a l'armement du soldat romain, montre que ces contrees constituerent des leur conquete un vivier indispensable a la defense et donc a la survie de l'empire de rome.