Thèse soutenue

Les Na : une société sans père ni mari

FR
Auteur / Autrice : Hua Cai
Direction : Kristofer Marinus Schipper
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnologie
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Paris 10

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se concentre sur le système de parente des Na, une ethnie minoritaire habitant au sud-ouest de la chine. Ils sont agriculteurs montagnards et regroupement environ trente mille personnes. Constituée uniquement des consanguins, la matrilignée dans cette société est l'unité élémentaire de parenté et d'économie à laquelle sont associés quatre éléments : des biens collectifs, une règle de transmission de consanguinité absolument matrilinéaire, une règle de matrilocalité et une terminologie de parenté purement consanguine. Leur vie sexuelle se réalise principalement au moyen de la visite nocturne de la femme par l'homme. Leur modèle d'organisation sociale et leur mode de vie sexuelle présentent un contraste frappant avec les connaissances ethnographiques et les théories de l'anthropologie élaborées jusqu'à présent. En tant que société sans mariage, l'exemple des Na témoigne que la parente binaire (qui égale consanguinité plus affinité) n'est pas universelle ni logiquement ni historiquement. Marquant immédiatement les limites des "deux théories dominantes" de la parente : celle des groupes d'unifiliation et celle de l'alliance de mariage, ce contre-exemple nous contraint de réfléchir de nouveau sur le principe princeps de la parenté.