Thèse soutenue

Le discours sur la pauvreté dans le roman réaliste et naturaliste (1850-1914)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yves Lochard
Direction : Philippe Hamon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature française
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Paris 3

Résumé

FR  |  
EN

Pas plus que la pensee politique, la litterature n'a pu se desinteresser de la "question sociale" dans la seconde moitie du dix-neuvieme siecle. La masse incommensurable d'ecrits (enquetes sociales, essais, pamphlets. . . ) qu'elle a suscites a constitue l'horizon dunroman au moment ou le theme populaire accedait a la litterature serieuse. Ces discours d'autorite forment une configuration discursive a laquelle le roman realiste et naturaliste s'alimente, qu'il thematise, transpose, refute ou ironise. Sur le fond de ce dialogue incessant avec les ecrits legitimes dans le champ de la bienfaisance, on recense, dans une perspective paradigmatique, les protagonistes de la relation charitable : les bienfaiteurs, les pauvres mais aussi les institutions considerees comme des actants collectifs. On suit les mutation s qui affectent les "roles thematiques" conventionnels du philanthrope et de la dame d'oeuvre. Le statut du pauvre dans la fiction confirme la place que lui accorde le discours social : un patient tributaire d'adjuvants. Les carrieres des personnages de desherites, en presentant celles-ci comme dependantes d'heredites fatales ou d'un milieu pathogene dont la metonymie suggere l'action nocive, confirment ce statut de patient. A l'inverse les trajectoire s de bienfaiteurs s'orientent en fonction de choix ethiques ou de valeurs spirituelles et restent marquees par une dimension sacrificielle meme lorsque, a la fin du siecle, reculte le modele caritatif traditionnel. Ainsi ce theme suscite une importante circulation interdiscursive entre les ecrits fonctionnels et la fiction romanesque. Des identites thematiques et normatives, de veritables transfert methodologiques (une semiologie indicielle, une demarche ethnographique) amenent a postuler une homologie de traitement dans les deux secteurs. Mais la fiction romanesque n'est pas simple duplication du discours social. De la ratification pure et simple (l'oeuvre romanesque surdterminee par le discours social) a la citation ironisee se declinent toutes les postures du dialogue avec la doxa.