Thèse soutenue

Synthese et caracterisation de nouveaux catalyseurs en vue de la decomposition ou de la reduction des no#x emis lors du fonctionnement des moteurs diesel et des moteurs essence melange pauvre

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : V. R. Ferris
Direction : M. GANNE
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Nantes

Résumé

FR

Les structures auxquelles nous nous sommes interesses dans ce travail, sont toutes apparentees au type perovskite. Afin d'optimiser les performances des materiaux, nous avons choisi une methode de synthese par autocombustion mettant en uvre des surfactants. Certains parametres intrinseques concernant les surfactants anioniques ou zwitterioniques jouent un role determinant dans la complexation des especes en solution d'une part et d'autre part sur la nature amorphe ou cristallisee des materiaux obtenus a relativement basse temperature. Ainsi selon la valeur de l'enthalpie de combustion du surfactant, des phases cristallisees de symetrie orthorhombique, rhomboedrique ou cubique ont ete preparees. Les echantillons la#1#-#xmno#3 cristallisent dans le systeme rhomboedrique (r)c). Les resultats des affinements rietveld, des mesures de densite et d'analyse chimique permettent de conclure a l'existence d'un deficit en cation avec un sous reseau oxygene complet dans tout le domaine de la solution solide explore. L'affinement des diagrammes de diffraction x et neutronique de la#0#,#9#0mno#3 revele l'existence d'une transition structurale reversible impliquant un deplacement asymetrique du manganese selon l'axe 1 1 1 de l'octaedre. L'apparition d'un ferromagnetisme faible induit sous champ magnetique est associee a la transition structurale a t#t t#c, vraisemblablement du second ordre et de type displacif. Les mesures de conductivite et d'effet seebeck de lamno#3 montrent que, malgre le taux eleve de mn#4#+ (> 33%) dans ces phases, on n'observe pas de transition isolant-metal. Contrairement a ce que l'on observe pour les phases la#1#-#xmno#3, l'etude de la solution solide: la#1#-#xsr#xmno#3 a montre que toutes les phases a l'exception de la#0#,#9sr#0#,#1mno#3 sont non lacunaires sur les sites cationiques et que, selon la valeur de x, on observe soit une symetrie rhomboedrique (r)c), soit une symetrie quadratique (i4/mcm) ou encore une symetrie cubique (pm)m)