Thèse soutenue

La mycorhization contrôlée d'Eucalyptus globulus au portugal et l'effet de la secheresse sur la symbiose ectomycorhizienne chez cette essence

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maria Héléna Neves Machado
Direction : Jean Garbaye
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie forestière
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

La première partie de ce travail présente le début d'un programme de mycorhization contrôlée de l'Eucalyptus globulus Labill. Au Portugal. Des isolements de souches fongiques ont permis de créer une mycothèque d'isolats fongiques. Des synthèses axéniques ont été utilisées pour la vérification de la compatibilité entre divers champignons et E. Globulus. Quatre séries d'essais en pépinière ont permis d'obtenir quelques indications sur les conditions favorables à un bon établissement de la symbiose ectomycorhizienne. Divers isolats de Pisolithus tinctorius, de Cenococcum geophilum et de Paxillus involutus se sont avérés capables d'établir la symbiose dans les conditions de pépinière étudiées. Les résultats obtenus dans des plantations expérimentales montrent que l'inoculation d'E. Globulus avec des isolats indigènes de P. Tinctorius et C. Geophilum peut avoir un effet positif sur la croissance des arbres pendant les premières années de plantation et un effet positif significatif sur la survie. Dans la deuxième partie, nous avons approfondi le rôle du facteur sècheresse sur l'établissement et le fonctionnement des ectomycorhizes d'E. Globulus. Quatre types de tests in vitro ont permis de cribler des isolats de champignons ectomycorhiziens pour leur aptitude à survivre et à protéger la racine sous atmosphère desséchante ou à croitre et à établir une symbiose à bas potentiel hydrique. Les résultats ont montré que la capacité à établir la symbiose a bas potentiel hydrique était directement liée à la capacité du mycélium à se développer dans ces conditions. Pour un isolat de C. Geophilum nous avons pu montrer que l'effet du potentiel hydrique du milieu sur l'établissement de la symbiose in vitro peut être reproduit dans des cultures en pots. Un autre isolat de C. Geophilum qui a fait preuve de tolérance a des conditions de sécheresse pendant tous les tests, in vitro et en pépinière, a aussi montré un effet positif sur la croissance et la survie des arbres en plantation dans un site sec