Thèse soutenue

Les refugies de l'exode, mai-juin 1940, en languedoc mediterraneen

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : ISABELLE FABRE ALIGNAN
Direction : JULES MAURIN
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Montpellier 3

Résumé

FR  |  
EN

10 mai 1940, les troupes allemandes envahissent les pays-bas, le luxembourg et la belgique. Les civils hantes par les souvenirs de 1914-1918 fuient. Ni les bombardements intenses des stukas ni les ordres ne les arretent. Une fois la frontiere francaise franchie, ils poursuivent leur route se melant aux colonnes de refugies francais. Le flot enfle, le flot se deverse dans les departements dits reserves, eloignes de la zone des combats. Le languedoc mediterraneen (aude, gard, herault) accueillent plus de trois cent mille d'entre eux soit plus de 20% de sa population. Ces exiles tentent avec l'aide des autorites francaises, dont le service des refugies dirige par robert schuman, et des autorites belges, les hauts commissaires aux refugies, de s'adapter a leur nouvelle vie. Aout 1940, une fois les modalites de l'armistice connues, les rapatriements commencent. Les regions d'accueil se vident; les refugies reintegrent leurs foyers. Plus de cinquante ans apres, que reste-t-il de cet episode dans la memoire collective?