Thèse soutenue

Préparation par voie de chimie organométallique de surface de catalyseurs bimétalliques : application à la déshydrogénation de l'isobutane

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Francis Humblot
Direction : Jean-Pierre Candy
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Lyon 1
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Jean-Pierre Candy

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Le memoire porte sur la deshydrogenation selective de l'isobutane en isobutene par des catalyseurs bimetalliques platine-etain supportes sur silice. 2 voies originales de preparations sont abordees qui s'inscrivent toutes deux dans le cadre general de la chimie organometallique de surface. Pour ces deux voies, le precurseur de l'etain a ete sn(n-c#4h#9)#4 et celui du platine, l'ion pt(nh#3)#4#2#+. Dans la premiere, le tetrabutyletain est amene a reagir sur un catalyseur monometallique bien defini constitue de platine sur silice. Nous designons platine-etain ce type de catalyseur. Dans la seconde, le tetrabutyletain reagit sur le support seul, puis le platine est depose par echange sur le support modifie. Nous appellerons etain-platine cet autre type de catalyseur. Nous avons utilise plusieurs techniques physiques de caracterisation (microscopie electronique, exafs, adsorption d'hydrogene et oxygene, xps). Pour les catalyseurs platine-etain, l'etain est sous forme reduite, localise a la surface des particules metalliques. En revanche, pour les catalyseurs etain-platine seule une partie de l'etain present sur le support migre vers les particules de platine. Testes dans la deshydrogenation de l'isobutane a 550c, les catalyseurs bimetalliques presentent une activite et une selectivite en isobutene plus elevees que le platine seul et surtout resistent beaucoup mieux aux traitements de regeneration. Certains catalyseurs etain-platine se sont reveles plus actifs que les catalyseurs platine-etain au detriment d'une selectivite inferieure en isobutene