Thèse soutenue

Contribution à l'étude du filtrage dynamique d'un réseau électrique à l'aide d'une machine synchrone commandée par les grandeurs rotoriques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Poure
Direction : Bernard Davat
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie électrique
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Vandoeuvre-les-Nancy, INPL
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale IAEM Lorraine - Informatique, Automatique, Électronique - Électrotechnique, Mathématiques de Lorraine (1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Groupe de recherche en énergie électrique de Nancy (Vandœuvre-lès-Nancy)
Jury : Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Marie Kauffmann, Jean Faucher

Résumé

FR

Le développement de l'électronique de puissance est à l’origine de la pollution harmonique croissante des réseaux électriques. Les méthodes classiques de filtrage actif, série et parallèle, sont abondamment étudiées dans la littérature. Dans cette thèse, nous nous intéressons à une autre solution mettant en œuvre une machine synchrone dans le but de bénéficier du gain obtenu lors de la commande de la machine par les grandeurs rotoriques. Une étude analytique du filtrage d'harmoniques à l'aide d'une telle machine est d'abord présentée. Deux cas sont envisagés: soit la machine constitue la source du réseau, soit il s'agit d'une machine auxiliaire destinée au filtrage. C’est ce deuxième mode d'utilisation qui est ensuite développé dans le cas d'une machine destinée à filtrer un harmonique particulier. On montre qu'un filtre LC bouchon pour le régime fondamental est nécessaire. Cette solution conduit à un gain important. La simulation du système complet, constitué du réseau, du filtre bouchon, de la charge polluante et de la machine est envisagée. En boucle ouverte et en boucle fermée, les résultats de l'étude analytique sont confirmés. La robustesse du système vis à vis des valeurs des paramètres de la machine est également étudiée