Thèse soutenue

L'eutypiose de la vigne : contribution à l'étude des relations hôte-parasite

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurence Chapuis
Direction : Jacques Bouard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et médicales. Œnologie-ampélologie
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Bordeaux 2

Mots clés

FR

Résumé

FR

Une étude exploratoire des mécanismes de défense mis en œuvre dans les tissus ligneux pour s'opposer au développement d'Eutypa lata (agent de l'Eutypiose de la vigne) a été réalisée chez quatre cépages de sensibilité différente à la maladie. Il a été montré que la diminution de la réceptivité des plaies de taille, au cours de l'hiver et avec l'âge de la blessure, avait valeur générale, quel que soit le cépage. L'évolution est fortement influencée par les conditions climatiques qui vont agir sur l'installation, la quantité et la diversité de la microflore saprophyte, ainsi que sur la vitesse d'apparition et l'intensité de la réponse de la plante au stress induits par la taille et par la contamination par le parasite. On observe ainsi une formation de thylles, de gommes et de composés phénoliques. Après une étude préalable sur les potentialités enzymatiques d'E. Lata et la mise en évidence d'une différence se situant dans la production de phénoloxydases, le suivi de la dégradation des constituants pariétaux sur le bois mort montre une cinétique différente de dégradation de la lignine dans le couple cépage sensible-cépage résistant. Le mode de dégradation observé au niveau ultrastructural permet de classer E. Lata dans le groupe des champignons de la pourriture molle. Les modifications histochimiques des tissus ligneux de boutures inoculées et de ceps malades montrent une accumulation de composés phénoliques en avant de la nécrose, qui subissent ensuite une modification dans la nécrose. L'analyse quantitative et qualitative des composés phénoliques du bois situé en avant de la nécrose montre une accumulation des composés phénoliques préexistants dans le bois sain. Des différences apparaissent pour certains composés, ce qui pourrait être mis en relation avec la sensibilité des cépages. Par ailleurs, le pouvoir inhibiteur des extraits phénoliques du bois en avant de la nécrose est plus important chez les cépages tolérants.