Thèse soutenue

Islam confrérique et colonisation au Fouta Toro (Sénégal) : réactions et adaptations à la présence française(1884-1918)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ahmed El Kharroubi
Direction : Marc Michel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1995
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'objet de cette these est d'examiner ce qu'a represente pour le pouvoir colonial francais l'islam confrerique du fouta toro. Il s'agit de voir si le pouvoir colonial avait pu apprivoiser les milieux islamiques foutankes apres la guerre sainte omarienne. Les retombees politico-religieuses du modele omarien vont accompagner, voir preparer le passage du fouta a la periode coloniale. Cet impact justifie les attitudes frileuses de la colonie de saint-louis vis-a-vis de la febrilite du systeme politique du fouta toro, et ce sont surtout les marabouts tijanes qui ont subi l'acharnement de l'entreprise coloniale. L'islam confrerique du fouta s'est identifie, pendant la fin du xixeme siecle, avec l'image que les sources coloniales avaient donnee de lui depuis le milieu du xixeme siecle, celle des tijanes omariens hostiles a la presence coloniale. La chronologie de ces reactions recoupe celle de la penetration coloniale au fouta et l'annexion definitive du fouta toro (en 1891). La paix coloniale amena des changements notoires dans les attitudes des milieux confreriques. Au total. Les adaptations realisees dans les milieux confreriques etaient intrinsequement liees a l'effort du pouvoir colonial soucieux d'utiliser les chefs religieux dans le renforcement de l'ordre colonial. Pourtant, il serait absurde de presenter ces adaptations comme une rupture radicale dans l'expression de l'islam foutanke. L'impact limite des chefs religieux recuperes expliqua les limites de la contribution de fouta a l'effort de guerre 1914-1918.