Thèse soutenue

Une évaluation microéconométrique des politiques d'emploi en faveur des jeunes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne-Sylvie Sérandon
Direction : Jean Vincens
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Toulouse 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le travail présente dans cette thèse réalise une évaluation des mesures d'emploi (contrats de formation en alternance, tuc, sivp, stages 16-25 ans), instituées par le gouvernement français au milieu des années quatre-vingt, en faveur des jeunes âgés de 16 à 25 ans. Il repose sur les estimations d'un modèle de transition multi-états multi-épisodes et d'un modèle structurel de recherche d'emploi et de transition entre chômage, stages et emploi. L'analyse empirique a été réalisée à partir d'échantillons issus de l'enquête "suivi des chômeurs" réalisée par l'INSEE sur la période novembre 1986- mai 1988. Les résultats montrent que le passage par des contrats de formation en alternance favorise la transition du chômage vers l'emploi et est associé à des durées moyennes de cdi plus élevées et que le passage par un tuc entraine plus fréquemment un retour vers une mesure d'emploi. Il apparait aussi que le passage par une mesure d'emploi, quelle que soit cette mesure, améliore l'employabilité des moins diplômés et que le passage par une mesure relevant de la formation en alternance s'accompagne d'offres de salaire plus élevées. En conclusion, les contrats de formation en alternance apparaissent comme les mesures les plus efficaces, quel que soit le niveau de formation du jeune chômeur.