Thèse soutenue

Adsorption et concentration de radioelements par une biomasse bacterienne

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : YVES ANDRES
Direction : JEAN CLAUDE HUBERT
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Université Louis Pasteur (Strasbourg) (1971-2008)

Résumé

FR

De nombreuses etudes ont montre que les microorganismes possedent la capacite de fixer des cations metalliques. Nous avons etudie dans ce travail la fixation d'actinides et/ou de lanthanides par des bacteries en vue d'une utilisation dans la separation et la concentration de ces elements dans les dechets radioactifs produits par le cycle du combustible nucleaire. Nos travaux ont mis en evidence que mycobacterium smegmatis a la capacite de fixer de maniere selective le thorium a partir d'un melange contenant du thorium, de l'uranium, du lanthane, de l'europium et de l'ytterbium en solution acide nitrique a ph 1. La fixation apparait comme un phenomene complexe faisant intervenir differents niveaux au sein de l'enveloppe cellulaire. La localisation des sites d'interactions a permis d'identifier des types de groupements fonctionnels impliques; les fonctions carboxyle libres des proteines et du peptidoglycane et les phosphates acides des phospholipides. De plus la mycobactine, siderophore des mycobacteries, peut former des complexes stables en milieu non aqueux avec les cations metalliques etudies. Les cations thorium et uranium une fois fixes sur la biomasse resistent fortement a la lixiviation. Des cellules bacteriennes immobilisees dans un gel d'acrylamide gardent leur selectivite, mais perdent un peu de leur capacite maximale de retention des cations thorium et uranium