Thèse soutenue

Etude en matrice de la photodissociation du nitrate de chlore, molécule réservoir stratosphérique. Identification des complexes entre C10NO2, C1NO, NO et HC1 ou HBr

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Armelle de Saxce
Direction : Louise Schriver
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

Afin d'apporter des informations concernant les processus élémentaires des réactions hétérogènes stratosphériques, nous avons utilisé la technique des matrices couplée à la spectroscopie IRTF pour étudier i) la photodissociation du nitrate de chlore, molécule réservoir stratosphérique ii) les complexes pouvant se former entre C10NO2, C1N0, NO et HC1 ou HBr. La photodissociation du nitrate de chlore a lieu sous 300 nm selon deux processus i) C1ONO #2c1ono+o(#3p) ii) c1ono#2c1+no+o#2 et des études cinétiques suggèrent que ces deux réactions pourraient avoir pour origine une espèce excitée commune. Nos expériences ont permis de mettre en évidence une interaction très faible entre le groupement no' de c1o'no#2 et hc1. Trois conformations du complexe c1no:hc1 sont observées en matrice d'argon et leurs déplacements relatifs, de l'ordre de 5. 10#-#2, caractérisent une liaison hydrogène faible entre les deux sous molécules c1no et hc1. La photodissociation UV de ce complexe n'est pas observée dans nos conditions expérimentales. Une faible liaison hydrogène a été mise en évidence entre no ou (no)#2 et hx (x=c1,br). Pour le complexe no:hc1, des calculs ab initio (casscf) suggèrent la structure linéaire c1hno. La photodissociation de no:hx et (no)#2:hx a lieu sous 300 nm et conduit respectivement à xno et a xno:hno qui est a son tour dissocie pour donner xno. Les observations concernant l'ozone forme en matrice d'oxygène lors de la photodissociation du nitrate de chlore ont conduit à une étude permettant l'identification d'un complexe entre l'ozone et l'oxygène atomique dans son état fondamental.