Le théâtre : le corps, la mort (Ĺécriture du corps cadavérique dans le théâtre contemporain français, 1951-1991)

par Franck Evrard

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Michel Corvin.

Soutenue en 1993

à Paris 3 .


  • Résumé

    In contemporary drama, the amazing abundance of corpse and odd apparitions between life and death is due on the hand to the exhibition of the body and its involvment to signification, and the other, to the return of death, a death which is no longer seen as a punctual event, but a situation or a state of being as itself. From beckett to copi, from ionesco to vinaver, the corpse happens to be place where ideological, phantasmatic, esthetic and dramatic challenges appear. In a strategy of inscription, the dead body is the expression of historical violence or witness to the alienation of modern man. While language and symbolization fail to make sens, while words have lost any power to mean, only the corpse seems to be able to signify; it identifies also with the "other" imaginary body, the schizophrenic, anal body, close to the instinctive life. Actuated by subversive phantasm, the housebreaking strategy of death endeavours to reach the center of the body, the very nakedness under the signs and deceitful masks. This major obsession of body and death generates a diversified, chequered and lively dramatic art. . .

  • Titre traduit

    "drama : body and death (the corpse in french contemporary drama (1951-1991)


  • Résumé

    Dans le theatre francais, l etonnante proliferation de cadavres ou de presences a l inquietante etrangete, hesitant entre la vie et la mort, est liee d une part a l exhibition du corps et a son investis sement sur le plan de la signification et de l autre au retour du refoule de la mort, une mort non plus evenementielle mais vecue comme une situation ou un etat. De beckett a copi, de ionesco a vinaver, le cadavre s avere un lieu strategique ou se dessinent des enjeux ideologiques, fantasmatiques, esthetiques et dramaturgiques. Au centre d une strategie de l inscription, le corps cadaverique fait signe de la violence historique ou temoigne concretement de l alienation de l individu moderne. Dans un contexte de faillite du langage et des symboles, qui depossede le sujet de sa parole et de son aptitude a singifier, seul le cadavre semble assumer la signification de meme qu il se confond avec cet "autre" corps imaginaire, corps schizophrenique, anal, au plus proche de la vie pulsionnelle. Anime oar un fantasme subversif, la strategie mortelle de l effraction s' efforce d atteindre le centre du corps, la nudite sans fard de l etre sous les signes et les masques mensongers. Cette obsession majeure du corps et de la mort est a l origine d un theatre pluriel, contradictoire et terriblement vivant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 17141

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1651
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.