Thèse soutenue

La reprise d'études universitaires : logiques institutionnelles et restructurations existentielles

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurence Fond-Harmant
Direction : Jean-Pierre Terrail
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Nancy 2

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

L’objectif de cette recherche consiste à étudier le rôle et la fonction sociale de la formation des adultes à l'université. Notre travail comprend deux axes: le premier cerne la place de l'université dans l'histoire de la formation des adultes; nous analysons ensuite la spécificité de cette institution, dans ses politiques actuelles, pour la situer dans le contexte d'ensemble de l'appareil de formation français depuis la loi Delors de 1971. Le deuxième axe de recherche étudie les processus biographiques de retour aux études des adultes. Quatre types de trajectoires créent des conditions sociales d'existence permettant d'interpréter la reprise d'études comme une forme de "conversion" ou comme une forme de "rupture" biographiques. Elles révèlent dans tous les cas des quêtes individuelles de socialisation nouvelle. L'ensemble de notre travail nous amène à conclure que la fonction sociale de formation des adultes à l'université entre dans deux types de logiques: une logique de "légitimation professionnelle" qui prolonge la perspective de la loi de 1971, et une logique de "régulation biographique" qui joue un rôle d'aide à la restructuration existentielle et que nulle autre institution ne peut assumer.