Thèse soutenue

Études tectonique et microtectonique des séries jurassiques à plio-quaternaires du constantinois central (Algérie Nord-Orientale) : caractérisation des différentes phases de déformation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yassine Aris
Direction : Philippe-Emmanuel Coiffait
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la terre
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

L’étude présentée dans ce mémoire reconstitue à l'aide d'une analyse structurale, les caractéristiques des principales phases tectoniques et des champs de paléocontraintes associés, reliés à la structuration du constantinois central depuis le crétacé. Les résultats obtenus sont présentés en deux parties complémentaires: la première partie est consacrée à la présentation des séries stratigraphiques, autochtones, allochtones et post-nappes. Les principales coupes et cartes effectuées dans les terrains crétacés sont commentées. Dans cette série, d'importantes lacunes de dépôts, des surfaces durcies et des variations d'épaisseurs et de facies sont mises en évidence. La deuxième partie résume les principaux résultats de l'analyse tectonique et microtectonique. Après une introduction sur la notion de contraintes et sur la méthode Etchecopar d'analyse des populations de microfailles, les phases de déformation dans l'ensemble des unités post-nappes, allochtones et autochtones sont discutées. Cette étude distingue les déformations rattachées à la tectonique mésozoïque des déformations reliées aux phases tectoniques cénozoïques anté, syn et post-nappe. La tectonique mésozoïque est marquée par la succession de deux phases de déformation: une phase distensive N120°E albo-cénomanienne et une phase compressive n-s sénonienne responsable de la mise en place des surfaces d'érosion, des lacunes stratigraphiques et des variations latérales de facies et d'épaisseur caractérisant les dépôts du crétacé supérieur. La tectonique cénozoïque débute à l'éocène par une compression N120°E responsable d'un plissement d'orientation N20°-30°E observe dans les formations ante-miocènes. Durant le miocène deux phases tectoniques compressives sont mises en évidence: une phase N20°-30°E est rattachée à la mise en place des nappes et une phase N170°E responsable d'un serrage postérieur important. Des déformations plio-quaternaires sont mises en évidence et marquées par la superposition d'une phase distensive N140°-150°E et d'une phase compressive N140°-150°E. La distension plus ancienne, est responsable de la réactivation de failles N45°E et N100°-120°E délimitant les bassins plio-quaternaires. La compression sub-actuelle N140°-150°E est caractérisée par un plissement NE-SW. En conclusion, une reconstitution des paléo-champs de contraintes, et des structures régionales associées, pour chacune des phases tectoniques définies est proposée