Thèse soutenue

Etude de l'évolution de différents aspects de la mise en place de l'organisation sociale dans des groupes de rats Wistar en réponse à une contrainte de l'environnement : différenciation comportementale, structuration de l'espace

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Patricia Peignot
Direction : Bertrand Krafft
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

Les contraintes environnementales, et plus particulièrement celles liées à l'exploitation des ressources alimentaires, ont des répercussions importantes sur le type d'organisation sociale et d'organisation spatiale que va adopter un groupe d'individus pour exploiter de facon optimum leur milieu. Le but de cette thèse est de déterminer s'il existe une relation et le sens de cette relation entre l'organisation sociale et l'organisation spatiale présentées par des groupes de rats Wistar soumis à une situation de difficulté d'approvisionnement alimentaire (ou la voie d'accès à la nourriture est progressivement immergée). Différents résultats d'études antérieures ont suggéré l'existence d'une relation entre l'adoption d'un rôle social dans notre situation expérimentale (différenciation en transporteurs et non transporteurs/voleurs de nourriture) et l'investissement de l'espace interne de la cage d'habitation, au cours de l'activité alimentaire. Nous avons recherché cette possible relation en menant deux études chronologiques parallèles : l'une relative à l'évolution comportementale des individus et l'autre relative à leur structuration spatiale, au cours des différentes séances expérimentales successives. Le résultat essentiel de notre travail montre que dans le cas des transporteurs et plus particulièrement des transporteurs autonomes (individus qui transportent et consomment leur propre nourriture sans se la faire dérober), la structuration spatiale précède l'adoption dans ce rôle social, et pourrait donc en être l'un des facteurs déterminants. Les études réalisées en captivité negligent souvent la dimension spatiale. Notre travail laisse entrevoir que sa prise en compte peut se révéler nécessaire pour une compréhension plus complète des phénomènes sociaux.