Thèse soutenue

Langue, langage et strategies linguistiques chez heidegger (analyse de die sprache)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Serge Botet
Direction : François Schanen
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études germaniques
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Montpellier 3

Résumé

FR  |  
EN

L'importance de la langue chez le heidegger tardif est centrale. Il ne manie pas seulement des notions, mais jongle auss i avec les mots, ce qui a parfois conduit a le placer a la limite de la poesie. Heidegger s'attache finalement a la seul e langue,transformee en une sorte d'absolu et decretee consubstantielle a l'etre. Ainsi l'essai die sprache ne cherche pas a definir la langue comme objet d'etude, mais scande inlassablement la formule-leitmotiv "la langue parle", dans laq uelle il parait vouloir s'epuiser. C'est ce discours apparemment sans objet ni sujet qui est l'enjeu de notre etude, qui se veut au depart approche linguistique (et non philosophique philologique) du discours heideggerien. Nous recensons les artifices d'ecriture par lesquels heidegger construit cet effet d'auto-reference et d'auto-performativite absolus, et nous les mettons en perspective avec un possible objectif philosophique final : l'inscription radicale de l'ouverture de l'etant a son etre dans le seul mouvement du signifiant. Heidegger pourrait, en montrant, en scripturalisant sans la signifier l'ouverture de l'etant a son etre au niveau du texte entier, elargir le champ du questionnement philosophique en deca meme de la difference signifiant signifie et du culte seculaire du signifie, berceau du concept tout puissant et de la pensee essentialiste, qui, on le sait, figent le questionnement. Nus insistons sur la dimension textuelle et s tructurale de notre approche, nous demarquant d'une tradition d'exegese heideggerienne a orientation linguistique, axee exclusivement sur l'etude du mot-unite ou du syntagme isole. Nous privilegions pour notre part l'etude - jusque-la negli gee - des rapports entre constituants du texte pris dans son ensemble, envisages sous le plus grand nombre de perspectiv es possibles : thematique, morpho-syntaxique, structurel (structures textuelles autres que morpho-syntaxiques), communic atif pragmatique.