Thèse soutenue

La Pensée philosophique russe à la veille de la Première Guerre mondiale et la réception de Bergson

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Frances Nethercott
Direction : Jutta Scherrer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette these etudie, a travers la reception de la philosophie d'henri bergson, certains aspects de la pensee philosophique russe au debut du vingtieme siecle. Consideree moins en elle-meme l'oeuvre bergonienne est prise pour ce qu'elle peut nous instruire d'une "specificite" du discours philosophique russe a cette epoque, centree sur la re-evaluation de l'heritage du siecle precedent. Le travail comprend deux parties. La premiere dresse un tableau de la "scene philosophique russe": analyse de l'enseignement et de la production philosophiques; mise en valeur des rencontres avec des diverses formes de pensee occidentale - le neo-kantisme, le pragmatisme, les philosophies de la vie - autant de philosophies qui prefigurent ou accompagnent la decouverte de bergson, et auxquelles, pour les russes, la philosophie de l'intuition se rattache. La deuxieme partie confronte des concepts-cles bergsoniens (la duree, l'elan vital, l'intuition) a des concepts analogues ou proches chez nikolaj losskij, semen frank, sergej askol'dov. On traite egalement des lectures non-savantes de l'oeuvre bergsonienne (l'anarchiste kniznik-vetrov, notamment) qui servent de filtres par lesquels sont reviseesles notions importees. Ainsi la these cerne les correspondances, l'imbrication d'idees, et repere les domaines qui s'excluent les uns des autres.