Thèse soutenue

Histoire politique du mouvement surréaliste français : 1919-1969

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Carole Reynaud-Paligot
Direction : Jacques Julliard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette etude a pour objectif d'analyser l'engagement politique d'une avant-garde artistique et litteraire, le surrealisme. La demarche surrealiste est en soi politique, leur volonte de "transformer le monde" et de "change la vie" suppose une esthetique et une ethique revolutionnaires qui les orientent du cote des mouvements politiques revolutionnaires. Les debuts du surrealisme sont marques par une influence libertaire : la revolte individuelle est le ferment contestataire du mouvement. Leur politisation au milieu des annees vingt, qui se traduit par un engagement aux cotes du parti communiste, peut s'analyser sous l'angle d'une nouvelle problematique : les surrealistes entendent participer a l'elaboration de la ligne culturelle du parti cummuniste et lutter pour obtenir la reconnaissance du surrealisme comme esthetique revolutionnaire. L'echec de cet engagement ne signifie pas, apres la seconde guerre mondiale, la fin de leur engagement politique. Le soutien des surrealistes aux mouvements trotskyste puis anarchiste, leurmobilisation a l'occasion d'evenements tels que la guerre d'espagne, le mouvement de "citoyens du monde", la guerre d'algerie ou encore la lutte en faveur des objecteurs de conscience font de ces annees une periode politiquement tres active.