Thèse soutenue

La vierge et la guerrière : rencontre de deux imaginaires dans le Pérou des XVIe et XVIIe siècles

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Monique Alaperrine-Bouyer
Direction : Bernard Lavallé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études ibériques
Date : Soutenance en 1994
Etablissement(s) : Bordeaux 3

Résumé

FR  |  
EN

Il s'agit d'etudier les deux grandes figures feminines antagoniques de l'imagimaire chretien que sont la vierge et l'amazone, telles qu'elles se presentent au moment de la conquete, et de voir comment elles ont rencontre les figures feminines de l'imaginaire indigene dans le perou des xvieme et xviieme siecles. Celui-ci fait l'objet d'une premiere partie. L'amazone, femme de ma decouverte et des frontieres incertaines, est encore un mythe vivant pour les membres de l'expedition d'orellana - on trouvera dans la deuxieme partie une etude comparee des manuscrits de cette expedition -, et pour les missionnaires jesuites du xviieme siecle. Ce mythe a rencontre celui du "pays des femmes", mythe indigene de la foret, mais pour la societe creole et citadine du perou, comme pour la metropole, l'amazone n'est plus qu'illustration. La vierge, figure essentielle de la conquete, devient de plus en plus guerriere et son apparition au cuzco, empechant la victoire des indiens, devient un mythe fondateur de l'ordre colonial au xviieme siecle. L'importance de l'immaculee conception, met en relief le role politique de la vierge au perou, au moment ou la couronne voit le declin de ses armees eu europe. Les indiens soumis aux pratiques de l'evangelisation et de l'extirpation de l'idolatrie, trouvent en elle une consolation mais aussi le moyen de resister. L'imaginaire indigene n'etait pas conquis.