Thèse soutenue

Les éliciteurs de Phytophthora parasitica var. Nicotianae, parasite du tabac

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Arnaud Bottin
Direction : Marie-Thérèse Esquerré-Tugayé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie moléculaire et cellulaire végétale
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Toulouse 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Lorsqu'une plante subit l'agression d'un microorganisme phytopathogene, elle met en oeuvre des reactions de defense, qui peuvent etre reproduites par application de composes eliciteurs de l'agent pathogene. Dans des pathosystemes plante/champignon, certaines races parasitaires colonisent normalement l'hote, tandis que d'autres en sont incapables car elles produisent un eliciteur specifiquement reconnu par la plante, entrainant ainsi l'induction efficace des reactions de defense. L'etude de la reconnaissance plante/pathogene et de l'induction de la defense a ete effectuee sur le modele tabac/phytophthora parasitica var. Nicotianae. L'utilisation d'une suspension cellulaire de l'hote a permis d'etudier la regulation d'une reaction de defense, la production d'inhibiteurs de protease. Le methyljasmonate, produit secondaire de la lipoxygenase, a puissamment induit la defense, et semble etre un messager pour la transduction intracellulaire du signal eliciteur. Pour l'etude sur plantes entieres, divers bioessais d'inoculation et d'elicitation ont ete mis au point. Un extrait eliciteur glycoproteique du champignon a ete purifie et caracterise. Sa composition montre une abondance d'alanine et de lysine pour la partie peptidique, et de glucose pour la partie glucidique. L'activite biologique est sensible a la proteolyse. L'eliciteur de race zero induit la lipoxygenase plus precocement dans la lignee de tabac resistante, que dans la lignee sensible, reproduisant ainsi la discrimination observee dans les plantes infectees. Un serum polyclonal prepare contre l'eliciteur revele un antigene majeur de trente-quatre kilodaltons, dont la localisation est essentiellement parietale. Cette etude suggere que les constituants de l'eliciteur se trouvent a l'interface hote/parasite et participent a l'induction de la defense dans la plante infectee