Thèse soutenue

Compatibilite chimique entre des fibres ceramiques sic et al#2o#3 et des matrices en aluminiure de titane

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : FRANCOIS BRISSET
Direction : Rémy Mévrel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences appliquées
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Paris 11

Résumé

FR

Une donnee essentielle pour l'utilisation d'une fibre ceramique dans une matrice intermetallique est la connaissance precise de sa resistance a rupture dans diverses conditions experimentales. Ainsi, il apparait necessaire de determiner de maniere quantitative la degradation du renfort provoquee par son interaction avec la matrice lors de l'elaboration et de l'emploi du composite. Or, compte tenu des difficultes de mise en oeuvre des composites a matrice intermetallique titane, une methodologie originale a ete developpee. Elle consiste a mener l'etude sur un composite simule. Celui-ci est obtenu en effectuant un depot mince d'aluminiure de titane par pvd sur diverses fibres ceramiques et en soumettant ces fibres a un cycle thermique representatif des conditions de fabrication. Les fibres ainsi revetues subissent ensuite un essai de traction a temperature ambiante et leur resistance est comparee a celle de fibres non revetues ayant subi le meme cycle thermique. Cette methode a ete appliquee a l'etude de l'interaction chimique entre deux aluminiures de titane et trois fibres ceramiques. Les matrices choisies sont une base ti#3al(ti-24al-10nb) et une base tial (ti-48al-2cr-2nb), les fibres sont deux fibres sic(scs-6/textron et sm1240/bp) et une fibre d'alumine monocristalline (saphikon). Les resultats d'essais mecaniques sur fibre ont ensuite ete correles a une etude microstructurale des interfaces fibre/matrice au moyen de microscopes electroniques analytiques a balayage et a transmission, et de la microsonde ionique. Par ailleurs, nous avons realise une etude microstructurale de la nouvelle fibre sm 1240, developpee depuis peu par la societe bp, au cours de laquelle nous avons pu determiner la composition precise des differentes couches constituant le revetement protecteur