Thèse soutenue

Logos et modernité

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Guillaume Bwele
Direction : Pierre Kaufmann
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Il s'agit de redéfinir la modernité et d'établir que, comme synthèse du rationnel et de l'historique, de l'éternel et du transitoire, la modernité s'ouvre sur un champ dont le logos d'approche, reposant sur la dimension évolutive des phénomènes humains fondés sur l'altérité, est de l'ordre de la relativité. Ce qui permet, en dépassant les mythes des totalités achevées et les logocentrismes notamment déployés au travers des métaphores d'origine et de fin, de renvoyer dos à dos, à titre d'exemple, collectivisme et individualisme. Dans ce contexte peut être avancée l'hypothèse, non d'une fin de la modernité, mais de son parachèvement possible à travers l'amplification du champ de reconnaissance de l'autre comme ego non-ego au sein des sociétés et au niveau planétaire, même si cela s'opère à travers des crises et la violence.