Valeurs propres de matrices fortement non normales en grande dimension

par Stéphane Godet-Thobie

Thèse de doctorat en Sciences et techniques communes

Sous la direction de Françoise Chatelin.

Soutenue en 1993

à Paris 9 .


  • Résumé

    Ce travail examine l'influence de la non-normalité des matrices sur le conditionnement des problèmes spectraux et la stabilité inverse des méthodes de calcul de valeurs propres. De nouvelles mesures relatives du défaut de normalité sont proposées et leurs liens avec les conditionnements spectraux sont étudiés. La visualisation des effets non linéaires d'un grand défaut de normalité est réalisée à l'aide d'outils graphiques originaux, aidant à définir la notion de conditionnement d'une singularité. Enfin, sur des modèles industriels de grande taille fortement non normaux, une diminution de la qualité de la convergence des méthodes itératives, telle que la méthode d'Arnoldi-Tchebycheff, est mise en évidence sur des ordinateurs parallèles variés, conduisant à la définition de nouveaux critères d'arrêts

  • Titre traduit

    Eigenvalues of large highly no normal matrices


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 120 p
  • Annexes : 150 réf

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.