Thèse soutenue

Interaction eau-roche au voisinage de l'equilibre : mecanisme reactionnel et geothermometrie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : KADIEH IBRAHIM ROUSSEIN
Direction : Gil Michard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR

Les interactions eau-roche, dans les conditions geothermales, conduisent a terme au controle de certains elements tels que na, k, ca, si, et a l'etablissement d'equilibre entre la solution et les mineraux neoformes. Les geothermometres chimiques qui font partie des techniques de determination de la temperature des reservoirs geothermiques sont bases sur les equilibres precedents. Une utilisation optimale de ces geothermometres suppose une bonne comprehension des mecanismes permettant a la realisation des equilibres ainsi qu'une meilleure connaissance du temps de controle des elements et de la reequilibration des geothermometres. L'etude experimentale entre un granite et une solution geothermale proche de l'equilibre, conduite a 180c, a permis de montrer le controle du k et la reequilibration du geothermometre na/k entre 2 et 3 mois. En revanche, a 120c on note l'absence de controle du k et de reequilibration du geothermometre na/k pendant les 6 mois de l'experience. Ces faits sont aussi observes pour l'interaction basalte-solution menee a 180c et pendant le meme intervalle de temps. A l'aide de traceurs tels que les isotopes du k, ce travail a aussi permis de suivre les principales reactions lors de l'interaction eau-roche et de quantifier les transferts de matiere. L'application des geothermometres chimiques, na/k, ca/k, nakca et sio#2 aux eaux chaudes naturelles de djibouti montrant des caracteristiques d'eau de mer rechauffee et equilibree, a permis de mettre en evidence l'existence d'un fluide chaud a 210c