Thèse soutenue

Le complexe central (centre median-parafasciculaire) du thalamus du primate

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gilles Fénelon
Direction : Gérard Percheron
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

Le complexe central (centre median-parafasciculaire) du thalamus connait au cours de la phylogenese un important developpement. Chez le primate, il apparait subdivise en trois parties. Les criteres cytoarchitectoniques classiques sont insuffisants pour les delimiter. L'etude quantitative de la morphologie neuronale montre que les trois subdivisions sont faites de types neuronaux distincts. Les connexions de la partie mediale du complexe (pars parafascicularis) sont incompletement etablies. Elle projette sur le territoire associatif du striatum et a des connexions avec des structures impliquees dans l'oculomotricite. La partie intermediaire (pars media) appartient a la boucle de nauta et mehler: elle recoit une afference du territoire sensori-moteur du pallidum medial, et projette sur le territoire sensori-moteur du striatum. La partie laterale (pars paralateralis) a tres peu de connexions avec les ganglions de la base. Pars media et pars paralateralis sont toutes deux en relation reciproque avec le cortex moteur. Le complexe central a en commun avec la plupart des autres noyaux thalamiques d'etre reciproquement relie a la formation perithalamique et a certaines regions corticales. Il se distingue toutefois par ses types neuronaux et ses rapports avec les ganglions de la base. Ni l'experimentation animale, ni la neuropathologie, ni les essais chez l'homme de lesion stereotaxique n'ont permis d'elucider le role du complexe central. Ses connexions suggerent un role moteur et permettent de l'inclure dans le systeme des ganglions de la base