Thèse soutenue

Enfermement et psychose : ces maladies de l'excès

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Guy Benamozig
Direction : Louis-Vincent Thomas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Paris 5

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

A partir d'une monographie d'un cas de psycho-névrose obsessionnelle, nous tentons d'analyser les différentes représentations de l'enfermement et de la psychose (maladies de l'excès). Notre expérience clinique nous a aidé à décoder l'histoire d'un patient (HMPA "homme de marbre aux pieds d'argile) enferme dans une véritable forteresse. Cet univers du doute, de la vérification n'a pu s'appréhender qu'à partir d'un autre type d'outils thérapeutiques, (accompagnement, soutien c'est-à-dire une prise en charge réelle). L'analyste devient alors un passeur, un "go-between". La mise en place de "rituels de dérivation" permet au délire (qui a son ancrage dans le réel) de s'extérioriser, alors que des rituels efficients éviteraient probablement leur expression dans la psychose ou d'autres équivalents. C'est le travail que nous menons depuis plusieurs années. Afin d'éviter le piège d'une interprétation qui deviendrait à son tour une clôture, nous avons souhaité étayer notre étude sur la résistance a l'enfermement, par des témoignages de personnes ayant été confrontées à différents types de réclusion (déportés, détenus, reclus volontaires ou involontaires). Le recours à ces récits et descriptions littéraires, a pu également rendre compte, du point de vue de la création, de ce sentiment d'exclusion et d'enfermement.