Thèse soutenue

Maine de Biran : une critique radicale de la représentation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Montebello
Direction : François Dagognet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Paris 1

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

La philosophie de Biran pose une question fondamentale : la pensée est-elle de l'ordre du représentable? Dès ses premiers mémoires sur l'habitude Biran cherche à découvrir des lois d'expression physique ou physiologique de la pensée et rêve ainsi de donner une représentation symbolique de la pensée. À partir de la rédaction de son mémoire sur la décomposition de la pensée, Biran rompt avec la méthode idéologique et par la même avec une conception représentative de la pensée. Biran découvre que la pensée n’est autre que l'irreprésentables. En séparant conscience et représentation, pensée et représentation, Biran chemine vers une critique radicale de la représentation. Fort de sa critique de la représentation, Biran renonce alors à envisager un savoir ontologique absolu de la pensée et de la réalité objective mais n'oublie pas le rêve par lequel s'inaugura sa philosophie : le désir infini d'une représentation de l'être et de la pensée. Biran, en dépit de ce désir, restera fidèle à sa critique radicale de la représentation c'est-à-dire à une pensée délibérée de l'image et du sens commun.