Thèse soutenue

Le permien inferieur du Salt Range : sédimentologie, stratigraphie séquentielle, pétrographie, géochimie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nayyer Iqbal
Direction : Alain Izart
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

Le mémoire présente une étude du permien inferieur de la chaine du Salt range au Pakistan et plus particulièrement de la formation de Warcha. L'analyse stratigraphique apporte des précisions quant à la datation de la base de la formation de Warcha par la palynologie et met en évidence un passage latéral vers l'est entre les formations de Dandot et de Warcha. L'analyse sédimentologique comprend la description et l'interprétation des facies, la reconstitution des paléocourants et du milieu de dépôt, un essai de stratigraphie génétique et séquentielle. La formation de Warcha présente un passage latéral entre un facies fluviatile à méandres, un facies fluviatile à influence tidale et un facies d'estuaire. L'écoulement général s'effectue du SW vers le NE dans un bassin non limite au Salt Range bordant au nord le Gondwana. La stratigraphie génétique a permis de définir cinq isochrones grâce aux surfaces d'inondation maximale et cinq séquences génétiques du troisième ordre ainsi qu'une séquence transgressive du deuxième ordre. Ces séquences locales sont comparables à celles de la charte globale de Ross et Ross (1987) pour le permien. L'analyse pétrographique et minéralogique concerne les grés et les argilites. L'étude des éléments des grés montrent que leur patrie d'origine était un bloc continental, le Gondwana, en soulèvement. Les argiles sont très variées et permettent de préciser que le climat était de type tropical, qu'une relation existait entre la concentration en smectite et les hauts niveaux marins, que la diagenèse était faible. L'analyse géochimique des minéraux argileux montre peu de variation de la concentration en bore avec le milieu marin alors que le baryum augmente, une augmentation du chrome, du gallium, du zinc et du nickel en milieu fluviatile distal, une confirmation par la géochimie de l'estimation semi-quantitative des minéraux argileux