Thèse soutenue

Effet du dioxyde de carbone et du bicarbonate sur le métabolisme de streptococcys thermophilus : étude comparative de deux variants morphologiques de la souche CNRZ 368

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hayette Louaileche
Direction : Patrice Bracquart
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR

Le principal but de ce travail a été de déterminer le mécanisme d'action et le mode d'utilisation du dioxyde de carbone, par une bactérie lactique, streptococcus thermophilus CNRZ 368, depuis son transport à travers la membrane cellulaire jusqu'a sa fixation par le phosphoenolpyruvate conduisant à la biosynthèse des acides aminés. L'effet du dioxyde de carbone et du bicarbonate sur la croissance de deux variants morphologiques (d12 et d31) de la souche CNRZ368 a été déterminé. Les variants montrent une réponse différente vis-à-vis de ces composés. Le dosage de la production du dioxyde de carbone révèle que le variant d31, le moins sensible, produit plus de dioxyde de carbone que le variant d12. Le variant d12 est mieux stimulé que d31, car il a une meilleure capacité de transport du (14c) bicarbonate et une meilleure activité de fixation de ce composé. Le devenir du dioxyde de carbone à l'intérieur de la cellule a été étudié en utilisant du bicarbonate marqué. Les résultats obtenus montrent que ce compose se fixe sur le phosphoenolpyruvate et que la réaction est catalysée par une enzyme de type phosphoenolpyruvate carboxylase. L'analyse de la composition en acides aminés des protéines de cellules cultivées en présence de (14c) bicarbonate révèle la présence de radioactivité au niveau de la thréonine, la méthionine, la lysine et surtout au niveau de leur précurseur, l'acide aspartique