La variabilité des précipitations en Afrique tropicale au nord de l'équateur (1933-1990) et relations avec les températures de surface océanique et la dynamique de l'atmosphère

par Vincent Moron

Thèse de doctorat en Géographie. Climatologie

Sous la direction de Bernard Fontaine.

Soutenue en 1993

à Dijon .

Le président du jury était Bernard Fontaine.

Le jury était composé de Jocelyne Pérard, Michel Hoepffner, Serge Janicot, Jean-Bernard Suchel.

Les rapporteurs étaient Daniel L. Cadet, Stefan Hastenrath.


  • Résumé

    La variabilité pluviométrique de l’Afrique tropicale au nord de l'équateur est analysée aux échelles annuelles, saisonnières et mensuelles (1933-1990). Trois régions homogènes (Sahel, Basse-Cot et Transition) sont délimitées. La variabilité pluviométrique est ensuite synthétisée par des indices régionaux et une typologie. Une analyse des relations entre la variabilité pluviométrique et les modes dominants montre que 1) un rythme "lent" identifie par la dérive des températures mondiales, est associé à la variabilité multi-décennale des pluies; 2) un rythme "rapide" semble influencer la vitesse du jet tropical d'est et la divergence moyenne en haute troposphère au-dessus de l’Afrique tropicale. L'action de l'oscillation quasi-biennale de l'atmosphère semble plus difficile à interpréter. Les cumuls pluviométriques de juin sont indépendants vis-à-vis des modes climatiques d'échelle planétaire et régionale. L'association entre ces derniers et la variabilité pluviométrique augmente nettement en juillet-aout puis s'abaisse en septembre-octobre.

  • Titre traduit

    Variability of rainfall in tropical North Africa (1933-1990) and relationships with sea surface temperature and atmospheric dynamis


  • Résumé

    The rainfall variability of northern tropical Africa is studied at annual, seasonal and monthly times scales (1933-1990). Three areas (Sahel, Guinean coast, Transition) are delimited. The rainfall variability is then summarized with regional indices and typology. A study between the rainfall variability is then summarized with regional indices and typology. A study between the rainfall variability and the dominant climatic modes shows that 1) a "slow" rhythm mainly linked with the thermal evolution of the global sea surface temperature seems associated with the decadal variability, 2) a "rapid" rhythm seems modulate the slow pattern. The El Niño southern oscillation influences the speed of the tropical l easterly jet and the intensity of the upper divergence. The links between the rainfall variability and the quasi-biennial oscillation are less evident. The rainfall amounts of June are not linked with the dominant climatic modes. The relationships between the rainfall amounts and the main climatic modes are high in July-august and then decrease in september-october.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (pagination multiple 225, 162, 20 p.)
  • Notes : Thèse non corrigée
  • Annexes : Bibliographie p. 197-225

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 179999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.