Thèse soutenue

Aspect et devenir de l'habitat precaire a bombay : de la degradation des quartiers centraux a la croissance des quartiers d'habitat spontane

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marie-Bénédicte Charbogne
Direction : Robert Hérin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Caen

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La concentration de la population indienne dans quelques poles urbains a eu pour principale consequence, la croissance tres rapide des quartiers d'habitat spontane. A bombay, pres de la moitie de la population se repartit dans ces lieux mis en place en dehors des circuits officiels de construction. Une etude realisee aupres de 663 menages permet de mieux connaitre ces personnes souvent considerees comme marginales alors qu'elles contribuent au developpement economique de la ville. L'habitat spontane n'est pas le seul probleme auquel sont confrontes les pouvoirs publics qui doivent egalement faire place a la degradation du parc immobilier existant et notamment a l'effondrement des vieux immeubles des quartiers centraux. Ces deux formes d'habitat, bien que differentes l'une de l'autre, offrent des conditions de vie precaires a leurs occupants en raison de l'insuffisance des services de base, de l'environnement pollue et de logements degrades ou de fortune. Combattus ou delaisses pendant plusieurs decennies, les quartiers d'habitat precaire de bombay font l'objet, depuis la fin des annees 1980, de divers programmes d'amenagement destines a offrir des conditions de vie acceptables a tous ces bombayites.