Thèse soutenue

Contrôle hypotalamique de la secrétion de GH chez le bélier

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Eric Magnan
Direction : Charles Oliver
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance en 1993
Etablissement(s) : Aix-Marseille 3

Résumé

FR

Bien que la regulation de la secretion de gh soit influencee par de nombreux facteurs aussi bien physiologiques (stress, alimentation, pulsatilite. . . ) que pharmacologiques, la voie finale de ce controle est exercee par l'hypothalamus, principalement par l'interaction de deux hormones hypothalamiques la gh-rh dont l'action est stimulante et la srih qui est inhibitrice. Dans le but de mieux comprendre ces interactions ainsi que le role respectif de ces deux neuropeptides dans le controle de la secretion somatotrope, nous avons utilise deux approches experimentales differentes et complementaires: l'une directe, permettant de mesurer la liberation de gh-rh et de srih dans le sang porte-hypophysaire du mouton dans des conditions basales, ou stimulee par un stress ou par des agents pharmacologiques, et l'autre indirecte, consistant a etudier les effets de l'immunoneutralisation gh-rh et la srih endogenes sur la secretion de gh, basale et stimulee. Les resultats obtenus chez le mouton a partir de ces deux methodes montrent que la gh-rh est le facteur principal du controle de la secretion pulsatile de gh et joue un role essentiel dans la stimulation de la fonction somatotrope induite par le stress ainsi que par les differents agents pharmacologiques testes. En revanche, le role physiologique de la srih est plus difficile a demontrer chez le mouton. En effet, son role dans la pulsatilite de la secretion de la gh semble minime au contraire du rat, et elle ne semble pas impliquee dans l'induction de la periode refractaire induite par la gh-rh, mais elle participe a la prevention de la desensibilisation des cellules somatotropes