Thèse soutenue

L'école unique en France ( 1918-1975 ) : approche historique et sémantique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-François Garcia
Direction : Michel Tardy
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 1992
Etablissement(s) : Université Louis Pasteur (Strasbourg) (1971-2008)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Olivier Reboul, Françoise Crézé, Jean Houssaye
Rapporteurs / Rapporteuses : Louis Legrand, Claude Lelièvre

Résumé

FR  |  
EN

Les exigences de la division sociale du travail, combinées aux progrès nouveaux des sciences et des techniques ainsi que le développement des classes moyennes ont conduit, tout au long de la seconde moitié du vingtième siècle, à une complexification croissante du système éducatif français. Sur le réseau des écoles primaires d'une part, et celui des collèges et des lycées d'autre part, se sont peu à peu superposées des structures nouvelles. Des principes divers président à leur organisation. La nécessité d'une unification de ce système s'est fait sentir au début du vingtième siècle. Le travail de recherche de cette thèse s'efforce de faire apparaitre et de comprendre ce qui semble être le fil rouge essentiel des reformes du système éducatif en France : la réalisation de l'école unique. L'objet de notre travail a consisté à tenter d'élucider les politiques pédagogiques menées à cette fin, leurs raisons et leurs inspirations, à partir d'une approche à la fois historique et sémantique, pendant la période 1918 à 1975. Notre travail d'analyse sémantique a intéressé un corpus constitué des textes officiels et non officiels qui ont jalonné cette époque : - "l'Université Nouvelle" des Compagnons (1918) - le projet de réforme pédagogique de Paul Lapie (1922) - le projet de Jean Delvolvé (1928) - les instructions officielles de 1938 - le plan Langevin-Wallon (1947) - la reforme Haby (1975).